• ÉCRIS POÈTE....

    ÉCRIS POÈTE....

     

    Ne cherchez pas, en vain, à vivre de ces signes,
    En pâture, jetés comme à des chiens voraces.
    Les mots sont abusés. Le lucre les encrasse :
    Mercantile pillage ou bien plaie d’entre-ligne.

    Qui veut bien recueillir, en ces maudites vignes,
    Le sang frais des mots purs que le siècle, en impasse,
    Détourne ainsi qu’un fleuve où plongent des rapaces ?
    Bradés au médiocre, il est des mots très dignes

    De l’estime de l’homme : eux seuls gardent encore,
    Aux portes du silence, harmonieux l’accord
    Signé entre coeur fou et sage conscience.

    Va, poète, écris ! Les remparts de la pensée,
    D’affiches.

     

    Ne cherchez pas, en vain, à vivre de ces signes,
    En pâture, jetés comme à des chiens voraces.
    Les mots sont abusés. Le lucre les encrasse :
    Mercantile pillage ou bien plaie d’entre-ligne.

    Qui veut bien recueillir, en ces maudites vignes,
    Le sang frais des mots purs que le siècle, en impasse,
    Détourne ainsi qu’un fleuve où plongent des rapaces ?
    Bradés au médiocre, il est des mots très dignes

    De l’estime de l’homme : eux seuls gardent encore,
    Aux portes du silence, harmonieux l’accord....

    ÉCRIS POÈTE....


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Novembre 2017 à 10:14

    Bonjour Orianne,

    Comment vas-tu ?

    Ce poème est sublime, merci beaucoup.

    Je te souhaite une agréable journée.

    Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :